Ostarine

Violon (fiddle)

Niveaux

  • Débutant
  • Intermédiaire

Styles

  • Le Blues (ou Swing-Blues): le violon fût comme la mandoline et le banjo, l’instrument utilisé en premier lieu dans le blues, avant la guitare et l’harmonica. De grands noms noms du blues et du jazz, connus souvent comme guitaristes, ont commencés comme violonistes, par exemple, pour ne citer qu’eux : Big Bill Broonzy, Lonnie Johnson, Bo Diddley, Clarence Gatemouth Brown…
    Le blues est basé avant tout sur l’apprentissage de l’improvisation.
  • L’Old-time music (ou Country traditionnel): Puisant ses racines dans la musique folklorique de nombreux pays tels l’Angleterre, l’Écosse et l’Irlande, aussi bien que du continent africain. Il est pratiquée sur la côte est des États-Unis, plus exactement dans les montagnes Appalaches. Ce genre musical s’est développé avec les nombreuses danses folkloriques nord-américaines, comme la square dance. Le genre englobe aussi des ballades et d’autres types de folk songs. Il est joué sur des instruments acoustiques, généralement centrés autour d’une combinaison d’un violon et de cordes pincées (le plus souvent guitare et/ou banjo).

Le violon contrairement aux idées reçues n’est pas plus difficile qu’un autre instrument. Bien sûr, il n’y pas d’instrument facile mais il n’est jamais trop tard pour apprendre. On peut trouver dans tout bon magasin de musique mais aussi chez un Luthier des violons d’étude à des prix abordables (avec archet et étui). Comme pour tout instrument, un réglage adéquat en fonction du style et du musicien, quelque soit le niveau, est important, sans oublier l’archet, le complice du violon.

On peut apprendre cet instrument de plusieurs manières, uniquement « à l’oreille » (sans lire la musique) ou avec l’écriture (solfège et/ou tablature). Un système ingénieux inventé par un professeur de violon canadien permet de fixer sur la touche du violon un adhésif en relief simulant des cases (comme pour une guitare, mandoline etc).
Cet adhésif n’abîme en rien la touche du violon et reste amovible facilement et repositionnable.

Cette touche « avec cases » donne ainsi au débutant des repères visuels et sensoriels indispensables à l’apprentissage de base. Le débutant s’habitue progressivement au touché et affine son oreille musicale. Mais malgré cet intéressant système, les violoneux débutants préfèrent jouer essentiellement « à l’oreille » pour préserver le côté sensuel de l’instrument.

Les musiques dites « traditionnelles » (cetiques, folk, blues, jazz…) sont originellement fondées sur l’oralité, enseignées sans supports écrits.

 

*Fiddle est un mot d’origine gaélique employé par les anglo-saxons pour désigner le violon dans les musiques populaires.