Ostarine

The guitar of Chet Atkins

Chet AtkinsMéthode "The Guitar of Chet Atkins"

Chet Atkins en 1943

Attention ! Leçons audio en anglais !

Informations

  • Méthode publiée à l’origine chez Stefan Grossman Guitar Workshop (USA) dans les années 80/90
  • Les tablatures/partitions sont en PDF et les leçons audio en mp3. Le tout est envoyé par e-mail
  • Les transcriptions proposées ici comportent thème et variations et représentent en moyenne de 3 à 8 pages de musique
  • Vous trouverez dans ce recueil des transcriptions effectuées « notes pour notes » d’après les enregistrements « officiels » et aussi des variations issus de documents sonores inédits ou live
  • Les morceaux sont expliqués dans les moindres détails (en anglais) aussi bien guitaristiques, rythmiques ou harmoniques et ceci « mesure par mesure » et joués à différentes vitesses pour mieux vous guider dans leur exécution. Chaque cassette dure une heure. Le livret vous présente les morceaux en tablatures rythmiques superposées au solfège et tous les doigtés sont soigneusement indiqués

Extraits de tablatures

Extraits tablature Hawaiian Slack Key

Contenu

Leçon I

Copper Kettle, chanson traditionnel arrangés ici sur différentes variations autour de la tonalité de DO Maj. The Boxer de Paul Simon adapté astucieusement en « instrumental guitare » en tonalité de LA maj., tonalité favorite de Chet pour réaliser un arrangement.

Leçon II

Étude approfondie de la tonalité de LA maj. avec le « tube » de Steve Goodman, City Of New Orleans , suivi d’une bossa-nova célèbre, Meditacao, composition de Carlos Jobim arrangée pour l’occasion en « Kentucky Style ».

Leçon III

Un des standard les plus prisé en guitare « picking », le célèbre Windy And Warm présenté ici dans sa version originale. Drive In, un fabuleux thème de Blues devenu un standard composé à l’origine par Jerry Reed, arrangé ici dans le plus pur style Atkins.

Leçon IV

Deux standards de Jazz adaptés par Chet pour se faire la main: The Girl Friend Of The Whirling Dervish en MI m, et Liza (Gershwin) en SOL maj.

Leçon V

Le célèbre Take Five du pianiste jazzman Paul Desmond adapté par le guitariste classique sud-américain Jorge Morel, puis repris superbement par Chet Atkins vous est présenté ici dans sa version intégrale et originale. Suit l’étude de l’open tuning de SOL 6 (Ré Sol Ré Sol Si Mi) avec The Wreck Of The John B., rappelant les rythmes sud-américains.

Leçon VI

Étude de l’open-tuning de SOL maj. (Ré Sol Ré Sol Si Ré) avec Hawaiian Slack Key, morceau illustrant parfaitement l’influence prépondérante de la musique hawaïenne sur les musiques d’Amérique du nord, et enfin Blake Mountain Rag, morceau de type « fiddle tune » (violon folk celtique) arrangé ici de manière surprenante et géniale en open de SOL Maj.

Achats

Avant toutes commandes, merci de m’envoyer un mail.

DescriptifPrixBouton Paypal
Serie complète : Livret de tablatures –
solfège en PDF et leçons audio mp3 (en anglais)
35 €
Livret de tablatures –
solfège en PDF sans les leçons audio
20 €
Leçon à l'unité avec fichier audioPrixBouton Paypal
Copper Kettle6 €
The Boxer6 €
City of New-Orleans
6 €
Meditation6 €
Windy and Warm
6 €
Drive in
6 €
The Girlfriend Of The Whirling Dervish
6 €
Liza
6 €
Take Five
6 €
The Wreck Of The John B.
6 €
Hawaiian Slack Key
6 €
Wheels
6 €

Black Mountain Rag
6 €

Votre panier

Biographie de Chet Atkins

Chet Atkins a influencé toute une génération de guitaristes.

Son répertoire est très étendu : Folk, Jazz, Pop, Blues, Rockabilly, Country etc… Son style fût directement inspiré par Merle Travis, représentant légendaire du « Kentucky Thumbpicking Style » : style de guitare traditionnel typiquement « côte est » qui a vu le jour au début du 20e siècle entre les mains d’un guitariste noir du Kentucky appelé Arnold Shultz.

Ce style, ou plutôt cette technique donne l’illusion d’entendre deux ou trois guitare jouant simultanément : une guitare basse, une guitare rythmique, et une guitare solo. Rapidement, Arnold fait des émules dont Kennedy Jones, Mose Rager et Ike Everly (père de Don and Phil Everly, mondialement connu sous le nom des « Everly Brothers », influence majeure des Beatles et autres Simon and Garfunkel). Ces derniers s’influencent les uns les autres et enseignent à leur tour cette technique si particulière emprunte de jazz et de blues au jeune surdoué dénommé Merle Travis. Par sa présence doublée de son immense talent de chanteur/auteur et de show man, Merle a le charisme nécessaire pour enfin populariser cette technique auprès du grand public blanc américain. C’est en l’écoutant à la radio que Chet, installé dans l’humble maison familiale de son Tennessee natal, décide fermement d’apprendre ce style de guitare « note par note », et ceci malgré les vœux de son père (prof. de musique) qui souhaite que Chet poursuive sa carrière « commençante » de violoniste.

Mais Chet, influencé également par son grand frère, guitariste professionnel et sideman auprès du légendaire Les Paul, n’en démord pas et multiplie alors les sessions radios et autres séances de studio pour les chanteurs en vogue, et commence ensuite les premiers concerts et disques de guitare instrumentale qui le conduiront à devenir un des premiers « guitar heros » de l’histoire de la guitare nord américaine.